Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un programme de résistance, d'avenir et d'espoir

2011 12 programme frontdegaucheContre

L'assujettissement du politque aux puissances de l'argent,

Pour

Une économie au service de l'humain !

  L'intégralité du programme : http://www.pcf.fr/18541

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 13:27

Conférence de Presse de Nadia Peter candidate aux Législative 2012 4ème circonscription du Haut-Rhin

 

Pourquoi est-ce que je me présente aux élections législatives sous la bannière du Front de Gauche ? :

Mes activités syndicales, associatives et mon environnement de luttes sociales m’ont amené très jeune à choisir le parti politique qui combattait le Capitalisme basé sur la recherche de profits maximum pour une minorité en écrasant les classes laborieuses. Je me suis présentée à diverses élections dans l’ancienne 7ème circonscription. Lorsque le Parti Communiste a choisi de lancer le Front de Gauche, j’ai soutenu cette démarche tout comme j’ai voté pour la proposition de faire de Jean-Luc Mélenchon le porte-drapeau de ce Front soutenu par les 540 candidats présentés par le Front de Gauche.

L’élaboration du programme par des acteurs de la vie de tous les jours, du monde politique, économique, scientifique, syndical, associatif constitue une réponse réfléchie, efficace, courageuse et ambitieuse pour l’avenir de la France.

Nous allons mettre l’accent sur la ré-industrialisation de la 4ème circonscription, problème récurrent d’ailleurs pour tout le département mais aussi au plan national.

Le Capitalisme a privilégié la spéculation boursière au détriment du secteur productif pour accroître davantage ses profits.

La désindustrialisation de la France a été décidée par les instances européennes qui ont dicté leur vocation économique à chacun des pays membres.

Pour l’Allemagne l’Industrie et pour la France, le tourisme. C’est à compter de cette date que petit à petit se sont installées les friches industrielles, la perte du secteur de la machine-outil et la priorité à la création d’emplois dans le secteur tertiaire.

Depuis 5 ans, la France a perdu 300 000 emplois industriels. La balance commerciale du secteur industriel est déficitaire de 50 Milliards d’€ contre plus de 150 Milliards d’excédents chez notre voisin d’outre-Rhin.

La 4ème circonscription a perdu énormément d’emplois industriels :

- Emplois textiles pour les cantons de Masevaux et St Amarin

- Emplois dans la plasturgie pour les cantons de Cernay et Thann

- Le bassin minier n’a toujours pas remplacé les emplois disparus par la liquidation des mines,

Les emplois industriels qui restent sont très fragiles : l’incertitude de la pérennité des entreprises telle que Peugeot, Hydra, Interglas-fibertec (rachetée par 1 Iranien) et de la Centrale de Fessenheim fragilise d’autant l’éventail des emplois dans la circonscription.

Un des axes prioritaires du Front de Gauche est la ré-industrialisation de la France et nous le déclinerons bien sûr au niveau du département et donc de la circonscription.

Comment ? :

Agir au niveau national et européen :

- Transformation des missions de la BCE et de la Banque de France qui devra se mettre au service de nos objectifs,

- En finir avec les 30 Milliards d’€ annuels d’exonération de cotisation sociales patronales dont on a pu mesurer l’inefficacité sur l’emploi,

- Inversement alléger les charges financières des entreprises par la création d’un nouveau crédit pour l’investissement dont le taux d’intérêt sera proportionnel (jusqu’à 0%) à l’effort de l’entreprise en matière de création d’emplois, de formation et de rémunération,

- Donner des nouveaux droits aux représentants des salariés et leurs permettre de co-décider de l’orientation des bénéfices créés par leur travail vers l’investissement, la recherche, le respect de l’environnement et contre les délocalisations .

Agir au niveau régional, départemental et local

- Création d’un pôle financier public régionalisé pour garantir que l’argent de nos concitoyens soit utilisé pour favoriser le secteur de l’emploi et de la recherche sous contrôle public.

- Recréer un tissu industriel solide passe aussi par la création de nouveaux métiers dans des secteurs porteurs au niveau de la protection de l’environnement et les économies d’énergie. (nouveaux matériaux isolants, constructions neuves base consommation, transports collectifs électriques, pompes à chaleur etc….)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadia Peter - dans Conférence de presse
commenter cet article

commentaires