Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 11:56

La casse du Service Public de l'éducation est inacceptable ! 

 

Pour 248 élèves en moins à la rentrée de septembre 2012, l’Inspection Académique décide de supprimer 108 postes d’enseignants dans les écoles du département.

Cette décision va se traduire par :

           - 102 fermetures de classes

           - la suppression de 55 postes RASED sur 145 (soit 40% des postes) : cette décision est irresponsable, car, de fait, elle fait disparaître les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté et rendra beaucoup plus difficile le soutien dont ils ont besoin pour leur réussite

           - la fermeture de 9 postes d’animateurs de soutien (postes supplémentaires en éducation prioritaire)

 

           Ces mesures sont uniquement dictées par des considérations budgétaires et non pédagogiques. En effet, cette décision répond aux injonctions du gouvernement qui exige  le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. C‘est une des applications de la règle d’or à l’école.

           Pourtant, l’éducation de nos enfants doit être une priorité : le budget de l’Education Nationale n’est pas une charge, mais un investissement pour l’avenir. Notre pays aura besoin de salariés qualifiés et de chercheurs innovants.

           Cette nouvelle carte scolaire pénalise les élèves les plus fragiles et crée de nouvelles inégalités : comment favoriser la réussite de tous dans des classes surchargées ou à niveau unique ? Ce n’est pas ainsi que le Front de Gauche conçoit le progrès social.

 

           LE FRONT DE GAUCHE  PROPOSE  :

           - Un vaste plan de recrutement dans l’Education nationale rétablissant tous les

           postes supprimés

           - Le rétablissement des moyens alloués aux RASED

           - Un accès égalitaire au savoir

           PAR  UNE AUTRE REPARTITION DES RICHESSES,  FRUIT DE NOTRE TRAVAIL !

 manif-des-colleges-Mairie-Wittelsheim    

 Photo DNA Pierre Brunner

Partager cet article
Repost0

commentaires