Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 00:00

 le 3 Décembre 2012

 

Bouclier fiscal: Sarkozy a laissé une ardoise de 300 millions
L'impôt sur la fortune rapportera moins que prévu en 2012. La faute au Bouclier fiscal, qui pèsera encore pour près de 300 millions sur les finances de l'Etat, selon un rapport de la Commission des Finances à l'Assemblée nationale.

Nicolas Sarkozy était bien le président des riches. Les contribuables le découvrent à leurs dépens dans ce rapport de la Commission des finances sur le projet de loi de Finances rectificative pour 2012 qui dévoile en plus que l'ex-chef de l'Etat a financé ce dispositif très couteux par de l'endettement. De quoi casser -s'il y en avait besoin- l'image de gestion rigoureuse de la droite.

"La prévision de bouclier fiscal est revue à la hausse, de 162 millions d’euros à 450 millions d’euros" note le rapporteur Christian Eckert. "Cette réévaluation peut conduire à tirer deux conclusions:

  1. on peut affirmer que (...) la réforme de l’imposition du patrimoine adoptée par la précédente majorité a été partiellement financée par l’endettement alors que le précédent Gouvernement affirmait qu’elle était entièrement gagée
  2. cette sous-estimation en prévision initiale paraît particulièrement surprenante pour une dépense dont la prévisibilité était notoire."

Le rapporteur et député socialiste estime que la mauvaise prévision budgétaire du gouvernement Fillon relève d'une erreur "grossière", si ce n'est d'une tromperie. "Au final, la révision du coût du bouclier fiscal prévue par le présent projet de loi semble prouver que le précédent Gouvernement a délibérément faussé la prévision initiale de cette dépense afin de ne pas faire apparaître le déséquilibre financier de la réforme de l’ISF du printemps 2011", conclut-il.

  • A lire aussi:

Le rapport de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale

Les assistés du Bouclier fiscal

Un bouclier fiscal toujours plus cher pour toujours plus de riches

S.G.

Partager cet article
Repost0

commentaires