Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 20:08

      

FEDERATION DES TRAVAILLEURS DES INDUSTRIES DU LIVRE DU PAPIER ET DE LA COMMUNICATION

 

Lettre ouverte aux élus de la région Alsace, députés, sénateurs, conseillers régionaux et généraux, maires, conseillers municipaux ; aux partis politiques ; aux membres du CESA

Presse en Alsace : la FILPAC-CGT s’engage pour l’avenir

Madame, Monsieur,

Depuis le mois d’octobre 2011, le Crédit Mutuel, actionnaire historique du journal L’Alsace-Le Pays, a pris le contrôle des DNA, notre confrère strasbourgeois. Au-delà de ces deux titres, le Crédit Mutuel est aujourd’hui le 1er éditeur de presse quotidienne régionale. En effet, il contrôle également L’Est-Républicain, Le Républicain-Lorrain, Vosges-Matin en Lorraine, le Bien-Public et le JSL en Bourgogne, Le Progrès ainsi que le Dauphiné-Libéré en Rhône-Alpes.

Pour la FILPAC-CGT, le fait de pouvoir compter sur un actionnaire de cette dimension devrait être un gage de solidité et de confiance en l’avenir. Pourtant, nous devons faire le constat qu’il n’en est rien. La presse quotidienne traverse une des crises les plus graves de son histoire, la multiplication des plans de licenciements et les défaillances d’entreprises du secteur en témoignent. Les défis qui sont à relever ne trouvent, à l’évidence, pas les réponses appropriées. De fait, la gestion de nos entreprises privilégie délibérément la recherche de baisse des coûts, par la pression sur l’emploi et le non remplacement des partants. Le développement des synergies, de mutualisations des moyens, tant éditoriaux, industriels, informatiques, commerciaux qu’administratifs, en est le corollaire.

Ces évolutions conduisent à une uniformisation des contenus de nos journaux, ce qui porte préjudice à la notoriété et à la diversité de l’information, contraire à la vitalité du débat démocratique et à la citoyenneté. Au bout de cette logique, la stratégie du Crédit Mutuel est clairement énoncée : selon M. Lucas, PDG de la banque à qui parler, « d’ici quelques années, il ne restera plus qu’un seul titre en Alsace ». Avec toutes les conséquences sur nos emplois et nos statuts.

Les décennies passées ont démontré l’importance d’une concurrence saine et loyale pour la diffusion d’une information de qualité en Alsace. Il s’agit d’un facteur essentiel, garantissant un très fort taux de lecture à nos deux journaux. Par ses choix, le Crédit Mutuel remet en cause cet aspect fondamental du rôle de la presse en Alsace.

Construire un avenir durable à la presse en Alsace passe par une réelle politique de développement, intégrant les nouvelles formes d’élaboration et de diffusion d’une information diversifiée, au service de nos lecteurs et annonceurs. Elle passe par une politique d’investissement soutenu, au service de nos emplois et des qualifications.

A partir de janvier 2013, dans une démarche coordonnée des syndicats FILPAC-CGT des DNA et de L’Alsace-Le Pays, nous lançons la campagne pour « l’avenir de la presse en Alsace ». C’est pourquoi nous nous adressons à vous, et sollicitons votre soutien à la cause que nous défendons. Vous avez la possibilité, si vous le souhaitez, de signer et faire signer la pétition en ligne disponible sur le site livre-com-alsace.com Nous vous informons également de l’organisation d’un MEETING NATIONAL, le vendredi 25 janvier 2013, à 14 h, au siège des DNA, à Strasbourg. Vous êtes cordialement invités à y participer.

Espérant pouvoir compter sur votre soutien dans la campagne que nous engageons, recevez, Madame, Monsieur, nos salutations fraternelles.

Strasbourg, le 28 décembre 2012FEDERATION DES TRAVAILLEURS

Vous pourrez signer la pétition sur :

http://www.livre-com-alsace.com/

 

Partager cet article
Repost0

commentaires