Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 21:11

 

      

 

 

 

 Montreuil, le 24 oct 2012

Communiqué :

Les mineurs CGT à l’Assemblée nationale

 

Des délégations CGT de mineurs actifs, retraites, veuves et du personnel de la sécurité sociale minière de tous les bassins miniers se sont rassemblés ce jour à l'Assemblée nationale alors que se discute le PLFSS.

Elles portent les exigences déjà exprimées aux députés dans les territoires afin que le gouvernement et les groupes parlementaires prennent les dispositions garantissant le régime minier et tous les droits jusqu'au dernier vivant ainsi qu’ils s’y sont engagés.

La ministre de la santé a arrêté un moratoire sur les restructurations et évolutions du régime en date du 7 août 2012 et a annoncé que la concertation devait être organisé à la rentrée.

A ce jour et aucune décision de rupture n'ayant encore été prise, la politique antérieure continue.

La Cgt dénonce cette situation d'autant plus que le projet de loi d'initiative socialiste pour transcrire dans les faits les engagements antérieurs n'a toujours pas vu le jour.

Garantir un avenir au régime, à son offre de santé, l'emploi des personnels au delà de 2013, passe par l’abrogation des décrets pris par le gouvernement Fillon qui hypothèquent l’avenir.

Des délégations ont rencontré les groupes communistes (GDR), socialistes (PS), et UMP vis à vis desquels elles ont porté ces exigences.

La Cgt constate un engagement sans réserves du groupe communiste sur ces sujets et les autres revendications portées par les mineurs que ce soit sur le régime minier et son avenir, sur son offre de santé, sur la réparation des injustices en matière de retraite, sur l'égalisation des avantages en nature, sur la réouverture de l'embauche au régime, sur la réhabilitation des révoqués de 1948.

Le groupe socialiste, par la voix de son président Bruno Leroux, nous assure qu'il relaiera et appuiera nos demandes de garantie du régime jusqu'au dernier vivant auprès du chargé de mission de la ministre, M. Beissiere même s'il redoute que le périmètre de cette mission ne soit limité aux seuls personnels de l'hôpital de Freyming.

Sur l'abrogation des 3 décrets, et les mesures urgentes à prendre, il nous précise que la méthode retenue n'est pas arrêtée (entre la démarche parlementaire par les députes ou réglementaire par le gouvernement).

Il nous annonce interroger la Ministre par une question orale l'après midi à l'assemblée. La Ministre dans sa réponse confirme le caractère dangereux du décret de 2011 mais s’en tient pour l’heure à l’annonce que les fédérations de mineurs seront reçues dès le lendemain jeudi 25 par M. Beissière son chargé de mission.

Les 2 députes UMP du bassin potassique qui nous ont reçu assument, sans enthousiasme, les conséquences du décret pris par le gouvernement Fillon et conviennent de la nécessité de garantir le régime minier jusqu'au dernier mineur. Un travail intergroupe à l'assemblée leur parait pertinent.

La Fnme Cgt, par la voix de la secrétaire générale Virginie GENSEL, se félicite de la mobilisation du jour.

La Cgt est bien décidée à poursuivre son action pour porter haut les revendications de la corporation minière et obtenir les garanties pour consolider le régime minier de sécurité sociale, l’emploi, l'offre de santé, obtenir satisfaction aux revendications. Elle va désormais s'adresser aux groupes au Sénat et poursuivre l'action en région.

Partager cet article
Repost0

commentaires