Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 22:27

 

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière (FO), était en meeting hier à Meyenheim pour dénoncer les menaces que ferait peser la collectivité unique d’Alsace sur l’unité de la République, le droit du travail et le service public.

Selon son secrétaire général, Force ouvrière n’avait pas donné de consigne de vote depuis le référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat de 1969. Le meeting que Jean-Claude Mailly a tenu hier à Meyenheim pour appeler à voter non au référendum du 7 avril sur la collectivité territoriale d’Alsace est donc exceptionnel.

« Attention danger ! »

« Nous le faisons seulement quand c’est dangereux », explique le patron de la confédération pour qui le projet alsacien n’est « pas une expérimentation mais une préfiguration » de ce que le gouvernement entend, à travers l’acte III de la décentralisation, imposer à tout le pays. Et de citer des rapprochements institutionnels semblables en Bretagne, dans le Centre et dans le Limousin.

Jean-Claude Mailly et ses camarades rejettent en bloc cette tendance de fond parce qu’ils ne veulent pas d’une « République balkanisée » ou d’une « décentralisation à la carte qui donnera lieu à un grand troc ». « Ici, en Alsace, on a commencé à dire qu’il faut adapter la règle nationale. Ceci ne correspond plus à la République avec l’égalité des droits sur l’ensemble du territoire. Je ne m’imagine pas avoir ici un code du travail différent que celui du Nord-Pas-de-Calais », a répété le leader syndical devant plus de 200 personnes.

Pour FO, la fusion des collectivités menace aussi « la production du service public », « le régime indemnitaire » des agents, « la proximité » avec les citoyens et les effectifs de la fonction publique territoriale. La confédération avance une réduction de « 40 % des effectifs des trois collectivités » et le « non-remplacement des départs à la retraite ». Elle doute aussi de la simplification d’une collectivité unique qui devra composer avec le statut particulier d’eurométropole de Strasbourg. « Attention danger ! », assure Jean-Claude Mailly.

Lu dans les DNA

Partager cet article
Repost0

commentaires