Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 20:58

 

Face-à-face entre les partisans de Caprilès et les force de l'ordre à Caracas

MONDE -  le 16 Avril 2013

 

Venezuela : la droite incite ses partisans à "montrer leur colère"

Des violences lors de manifestations de l'oppostion, qui refuse la victoire de Nicolas Maduro, auraient fait quatre morts selon un dernier bilan. Les opposants poursuivent leurs rassemblements devant les conseils électoraux régionaux alors que la commission électorale excluait le nouveau dépouillement réclamé par Henrique Capriles.

Deux décès ont été signalés dans l'Etat de Miranda, qui englobe une partie de la capitale Caracas, un autre dans l'Etat de Tachira à la frontière avec la Colombie et un quatrième dans l'Etat de Zulia, dans l'ouest du Venezuela.

Le candidat de la droite, soutenu par les États-Unis, Henrique Capriles, qui considère le président élu comme "illégitime", a incité ses sympathisants à "montrer leur colère". Il a appelé à des rassemblements mardi devant tous les centres régionaux du Conseil national électoral (CNE), qui a officialisé la victoire de Nicolas Maduro, obtenue d'une courte tête (50,75% contre 48,97%). En réaction, le nouveau chef d'Etat élu, qui doit être investi vendredi, dénonce une "volonté de coup d'Etat" et a promis "une main de fer" face aux "putschistes". Nicolas Maduro, qui a affirmé être "le fils de Chavez", a qualifié de "caprices de bourgeois" la demande d'un nouveau comptage. Des membres du gouvernement ont accusé d'autres manifestants d'avoir attaqué le domicile de la présidente du CNE, Tibisay Lucena, ainsi que plusieurs bureaux du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), dont l'un a été incendié.

Lundi soir, des milliers de partisans de l'opposition les rues de la capitale pour protester contre la victoire proclamée de Nicolas Maduro à l'élection présidentielle au Venezuela. Répondant à l'appel du candidat de droite Henrique Capriles, qui réclame un nouveau comptage des bulletins, les manifestants sont sortis en agitant des casseroles, d'autres allumant des feux de poubelles ou de pneus.

  • Lire aussi :

Venezuela: le candidat de droite Capriles ne reconnaît pas la victoire de Maduro

Témoignage en direct :

 

VENEZUELA - COUP D'ETAT? Via Jeanne Llabres.


Bonjour à tous,

Je vous envoie les dernières nouvelles de mes camarades de Caracas, Coromoto Manrique et Paola Sabogal : "Peuples du monde, peuple du Venezuela,
je veux informer le monde que notre patrie est en ce moment victime de la violence et du fascisme. À cette heure, des militants de droite ont assassiné des camarades chavistes. Ils brûlent les centres de santé des missions socialistes. Ils ont agressé des médecins cubains, ils s'en sont pris à la maison d'Aristóbulo Istúriz, le gouverneur d'Anzoátegui, ils ont brûlé 2 bâtiments du Parti socialiste Unifié du Venezuela, et ont essayé de brûler des bâtiments de la "mission habitat" qui donnent refuge à des sinistrés. Ils ont essayé de brûler la maison du père d'Andrés Izarra, l'ex-ministre de la Communication et de l'Information. Ils ont assiégé la maison de la Rectrice du Centre National Électoral. Et ils ont encerclé VTV, canal 8, chaîne publique. En en encerclant TELESUR, ils ont saccagé plusieurs supermarchés populaires : Mercal. A Táchira, ils ont attaqué 4 stations service, assiègent PDVSA Apure....

 
Peuples du monde, C'EST UN COUP D'ÉTAT EN PLEIN DÉVELOPPEMENT CONTRE LA DÉMOCRATIE VÉNÉZUÉLIENNE,

Aidez-nous à diffuser l'information. Que le monde le sache : LA DROITE VÉNÉZUÉLIENNE S'ATTAQUE AU PEUPLE CHAVISTE

(Telesur est la chaine de télévision publique internationnale en Amérique latine (pour ceux qui ont l'abonnement de TV Orange, c'est canal 839)

 

Qui est Carilés ?

Fils d’une des deux plus riches familles du Venezuela, qui possède un empire médiatique, ex-militant d’extrême droite, soutenu par la National Endowment for Democracy (NED), un paravent de la CIA, ce maire de la municipalité de Baruta avait fait arrêter le ministre de l’Intérieur et de la Justice pendant le coup d’Etat d’avril 2002 contre Chavez. Il avait été le meneur des excités qui avaient tenté en vain d’envahir l’ambassade de Cuba à Caracas (dont ils avaient coupé l’eau et l’électricité) et organisé un blocus du bâtiment pour affamer les diplomates et leur famille.

C’est la dix-septième fois depuis 1998 que le peuple du Venezuela enterre par les urnes les espoirs des USA, de la CIA, des banques américano-vénézuéliennes et d’une caste assoiffée de revanche.VENEZUELA - COUP D'ETAT? Via Jeanne Llabres.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires