Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 21:34

Contre les particules fines et le réchauffement climatique :

le nucléaire a de l'avenir !

 

 

Communiqué de presse FNME CGT du 17 mars 2014

Les niveaux de pollution record aux particules fines ont conduit les pouvoirs publics à restreindre la circulation automobile. 

 

Il est nécessaire de se pencher de manière rapide et sérieuse sur les solutions permettant d’améliorer la qualité de l'air. Cela passe nécessairement par plusieurs étapes : 

 

1) Identifier les causes principales des émissions de particules :

(selon le Centre Interprofessionnel de la Pollution Atmosphérique :

- le transport en représenterait 15%,

- le bois de chauffage 30%, 

- l’industrie 31%

- et l’agriculture 20%). 

 

2) Mettre en place des stratégies long terme qui fassent en sorte que les citoyens les plus démunis ne soient pas les plus pénalisés et que des alternatives existent (développement et modernisation : des transports collectifs, de l’urbanisme et leurs financements...). 

 

L'identification objective des secteurs en question pointe les transports mais également, et c'est très peu médiatisé, les particules émises par les centrales à charbon de pays comme l'Allemagne ou la Pologne. Ceux qui réclament à corps et à cris l'arrêt de centrales nucléaires devraient mesurer qu'une des conséquences serait l'augmentation de rejet dans l'atmosphère de gaz ou de particules néfastes à la santé et au réchauffement climatique. 

 

La transition énergétique, tant galvaudée aujourd’hui, doit permettre de réfléchir de manière large à comment s'engager dans un nouveau mode de développement capable de répondre aux enjeux sociaux et environnementaux qui nous sont posés.

Les particules fines .....
Partager cet article
Repost0

commentaires